Download e-book for iPad: Alexandre d'Aphrodise : Commentaire perdu à la Physique by Marwan Rashed

By Marwan Rashed

ISBN-10: 3110186780

ISBN-13: 9783110186789

ISBN-10: 3110216469

ISBN-13: 9783110216462

Show description

Read Online or Download Alexandre d'Aphrodise : Commentaire perdu à la Physique d'Aristote : Livres iv-viii PDF

Best french books

Extra info for Alexandre d'Aphrodise : Commentaire perdu à la Physique d'Aristote : Livres iv-viii

Sample text

Soit, en deux propositions : (a) à la continuité aristotélicienne (imposée par la présence d’un eWdor) correspond la zone d’extension d’une âme ; (b) au jeu aristotélicien entre continu et contigu correspond la possibilité de juxtaposer différentes âmes. On peut compléter ces parallèles, bien qu’Alexandre ne l’ait sans doute pas fait dans son commentaire, en intégrant le cas (implicite) de l’atomisme : Principe de distinction Rapport hiØrarchique entre lieu des Rapport entre lieu topologique parties et lieu des touts et corps Atomisme Plein / vide Lieu des parties (atomes) > lieu Au plus un corps des touts (agrégats) par lieu AristotØlisme Continu / contigu Lieu des parties (organes) < Lieu des touts (vivants) Stoïcisme Âme du monde / âmes partielles Lieu des « parties » = lieu des « touts » Au plus un lieu par corps Au moins un corps par lieu33 La première colonne exprime le principe topologique constitutif du système.

40 Chapitre II – Alexandre et le traité du lieu (Phys. IV, 1 – 5) clair que les Éléates préfigurent ici les Stoïciens, on peut se demander si Alexandre associe les Pythagoriciens à une école hellénistique. Un passage ultérieur décrit la distinction des étants-nombres par le vide en des termes grosso modo identiques à ceux des doxographies démocritéennes et épicuriennes20. Alexandre pouvait donc considérer qu’Aristote, dans la Physique, instruisait un débat auquel lui-même, quelques siècles plus tard, était confronté.

Une première question qui se pose alors est celle de l’unité de la Physique 7. S’il est possible que l’on soit en présence de deux volets principaux, il n’est facile ni de déterminer leur ligne de partage ni même de savoir dans quelle mesure le premier volet contribue aux preuves du second. Il faut ici s’entendre. On ne déniera pas que la preuve du Premier Moteur se fonde sur l’existence du mouvement, ni que le mouvement ne mette en jeu temps, lieu et continuité. Il y a, de toute évidence, une justification didactique au cheminement de la Physique, signalée plus ou moins explicitement par Aristote dans un passage comme l’introduction du livre III.

Download PDF sample

Alexandre d'Aphrodise : Commentaire perdu à la Physique d'Aristote : Livres iv-viii by Marwan Rashed


by Brian
4.4

Rated 4.02 of 5 – based on 9 votes